samedi 22 avril 2017

La forme et le fond


Parfois à Thouars on s'ennuie. Si si, ça arrive. Alors on se met à lire les étiquettes des bouteilles d'eau pour passer le temps. Ce faisant, on ne s'attend pas à étouffer de rire mais heureusement il y a Saint-Yorre, l'eau minérale qui donne la forme. Oui, la forme, mais qu'entendent-ils par là ? Il faut suivre l'astérisque pour le découvrir : "Forme : l'eau contribue au maintien d'une fonction physique et d'une fonction cognitive normales". Bref, c'est de l'eau normale avec des effets normaux. Et ils ont réussi à en faire un argument publicitaire, chapeau !

D'autant plus étonnant que chacun sait que l'eau est un produit extrêmement dangereux, responsable de 100 % des noyades. Faites gaffe quand même.

  

vendredi 21 avril 2017

Attention ! Traversée d'animaux bizarres

Normalement quand on commence à voir des éléphants qui traversent la route, mieux vaut s'arrêter sur le bas côté et faire une sieste. Mais dans le Thouarsais on ne s'étonne plus de rien. Alors pourquoi pas des éléphants.

route de doué, aux abords du bois de la Herse. Merci Lours pour la photo.






mercredi 19 avril 2017

Romance à la Com'com

La Com'com du Thouarsais récompense l'amour avec un grand A. Dans le dernier rapport, elle précise que

"l'augmentation des charges de personnel est liée à la réorganisation des services et à l'affection d'un agent au budget principal en 2017".

C'est mignon comme tout, il s'est pris d'affection pour le budget et du coup on l'a augmenté. Maintenant que la dot est versée, on va pouvoir les marier tous les deux, l'agent et son budget chéri. On attend la publication des bans, ligne "charges diverses (refacturation Dm et Asst) - BP 2018"





mardi 18 avril 2017

Déviant

Afin de fêter l'ouverture de la déviation de Brion, les voitures y seront interdites. Elle commence bien cette histoire.











samedi 15 avril 2017

Thouars bat la campagne (4)

Ce "qui vous paralysent", ce "qui nous protège". "Nous", "vous" ? De qui Fillon parle-t-il au juste ?



affiche croisée à Thouars

-------------------------

Si vous voulez d'autres histoires drôles à propos d'élections :
www.lecafedelaville.fr/search/label/%C3%A9lection


vendredi 14 avril 2017

Thouars bat la campagne (3)

On vient de comprendre d'où viennent Mélenchon et son hologramme. En fait ils sont deux, Jean Len et Luc Méchon. Ce qui confirme les troubles psychiatriques du monsieur déjà atteint de mégalomanie ; il paraît qu'il se prend pour le peuple.

affiche croisée à Thouars





jeudi 13 avril 2017

Thouars bat la campagne (2)

La fille à papa, élevée à Saint-Cloud, dans les dorures d'une fortune accumulée sans travailler, rien qu'en faisant de la politique.

affiche croisée à Thouars





mercredi 12 avril 2017

Thouars bat la campagne (1)

Pas sûr que Fillon apprécie le calembour, c'est de l'humour... gratuit.

affiche croisée à Thouars

La suite demain...


mardi 11 avril 2017

Un nœud philosophique et... architectural

A Thouars on ne se demande pas qui de l’œuf ou de la poule est arrivé en premier mais plutôt qui du poteau électrique ou de la maison ?

rue Arago, Thouars

 Les lampadaires ne font pas mieux, souvenez-vous :
http://www.lecafedelaville.fr/2012/04/savez-vous-planter-des-lampadaires-la.html




vendredi 7 avril 2017

Information à caractère commercial


Une nouvelle enseigne à Thouars. Chez Yako, on vend de tout : vêtement, chaussure*, accessoire, maroquinerie, femme.

Pour ceux qui voudraient acheter une femme.


___________________
* Il semble que les chaussures soient vendues à l'unité, une aubaine pour les unijambistes. 

mercredi 5 avril 2017

Bling bling la république

Ces temps-ci, un peu partout, les maires reçoivent les jeunes majeurs et leur confient le "livret du citoyen", quelques pages à peine qui les informent des choses absolument indispensables à connaître pour être un bon citoyen. Ainsi on apprend à la page 5 que Marianne "a pu prendre les visages d'actrices célèbres". Voilà une information qu'il était crucial de connaître. Comment faire sans ? Je vous le demande.


Extrait page 5 du "livret du citoyen"

mardi 4 avril 2017

"Dieu ne joue pas aux dés"


"Dieu ne joue pas aux dés", s'exclamait Einstein qui, aussi intelligent qu'il était, refusait catégoriquement de penser l'univers sans Dieu. A l'époque Niels Bohr lui avait même répondu : "Einstein, cessez de dire à Dieu ce qu'il doit faire !"

Peut-être que Dieu ne joue pas aux dés, mais son fils oui. Nous en détenons la preuve ; elle est patente, elle est à Thouars. Pas plus tard que dimanche, tandis que je trainais sur le parvis de l'église Saint-Médard, j'ai vu Jésus me proposer une partie de dés.

détail du portail de l'église Saint-Médard, Thouars.

Il a fait 3 5 4. Et moi 4 2 1.

Gagné !

Toutefois l'effet de ma victoire a été de courte durée car dans la foulée, me précipitant sur les bords du Thouet et plein d'une confiance superbe, je m'essayai à marcher sur l'eau ; ce fut un flop... mêlé de plouf... Soyez donc rassurés, vous n'aurez pas à bâtir d'églises en mon nom ni à vous farcir les bouts de pain tout secs qui collent au palais.


vendredi 31 mars 2017

Foiré

Jean Grellier, alias not'député, a annoncé qu'il mettait fin à sa carrière politique. En cette fin de mandat, on sent qu'il faiblit. La vue baisse, les doigts sont maladroits et c'est ainsi qu'il se retrouve à inaugurer la "Foure-Expo" de Bressuire.



http://www.jean-grellier.fr/-agenda-.html?date=2017-03-31







mercredi 29 mars 2017

Du grand cinéma

Selon La Nouvelle République, le trafic de drogues récemment démantelé à Thouars a nécessité le concours d'une "équipe cinéphile avec deux chiens spécialisés". Oui mais lesquels ? Lassie, Croc-Blanc, Rintintin, Scooby-Doo ?

Cliquer pour agrandir
Et merci Michel pour avoir remarqué cette belle coquille ;-)

mardi 28 mars 2017

Parce que c'est notre projet !


Vendredi, à Thouars, on a entendu les discours convenus et endimanchés des élus. On aurait pu en rester là mais un olibrius en avait décidé autrement, porté par une envie irrépressible de rehausser le niveau et d'offrir une ambition digne de ce nom au Salon des Vins.  

"Maintenant, votre responsabilité c'est d'aller partout en France, et de le porter !"

"Ce que je veux, c'est que vous, partout, vous alliez le faire gagner ! Parce que c'est notre projetttttt !"



jeudi 23 mars 2017

Le couteau dans la plaie

Il faut saluer le personnel de la mairie de Thouars qui recycle les papiers usagés pour en faire des bloc-notes. Pas de gaspi.

Il faut les saluer car ils se servent des bulletins de vote restés en rade. Au moins, là, ils sont utiles.

Il faut les saluer surtout pour leur sens de l'ironie. Des bulletins de vote signés "Patrice Pineau", actuel maire de Thouars, lui rappelant sa défaite aux dernières élections départementales. Le tout sous son nez. L'idée est brillante quoique sûrement involontaire. Bravo quand même ! Et merci !    

Photographié sur un bureau, à la mairie de Thouars.

L'image retournée, plus visible, laisse apparaître les mentions
"Canton de Thouars", "Patrice PINEAU"

mardi 21 mars 2017

C'est du propre !

Les toilettes publiques du square Roosevelt sont fermées "pour cause de salubrité".

A Thouars, on est tellement habitué à voir des chiottes insalubres qu'on s'alarme quand ils sont propres.

Square Roosevelt, Thouars


lundi 20 mars 2017

A qui la faute ?

Récemment, la municipalité a revu le stationnement dans la rue Voltaire et a ajouté plein de passages cloutés. La peinture est bien belle, belle comme une feuille blanche. Et un odieux délinquant est passé par là.

Cliquer pour agrandir 
rue Voltaire, Thouars


 




 

mercredi 15 mars 2017

La petite bibliothèque n'est plus


La bibliothèque en partage libre et gratuit de la place Berton a été saccagée, une fois encore. Hélas elle n'est plus réparable.


L'aventure aura duré 3 ans, depuis le jour où un livre était apparu, comme un clin d’œil, à cet endroit.
http://www.lecafedelaville.fr/2014/03/la-petite-bibliotheque-de-la-rue-du-jeu.html
 

quelques mois plus tard...


D'autres bibliothèques du même type existent à Thouars, une au Centre socio-culturel, au Café des Arts également, et même au-dessus de la cascade de Pommiers.


mardi 14 mars 2017

Sonder l'insondable


Je tente désespérément, depuis des semaines, de lancer un sondage (dans la colonne ci-contre) dont le résultat est souvent paradoxal : "Sondage : Faites vous confiance aux sondages ?" On obtient en général une majorité de "non", défiance tout à fait suspecte vu qu'elle émane d'un sondage auquel on ne doit pas faire confiance etc.

Bref, moi je galère, Le Courrier de L'Ouest lui a réussi dans son édition de dimanche à placer cette fameuse question. Le résultat est édifiant : 88 % des sondés déclarent ne pas faire confiance aux sondages. On a envie d'y croire, ou pas.

Courrier de l'Ouest, 12 mars 2017

vendredi 10 mars 2017

La mort au tournant

A Thouars, on invite les automobilistes à la prudence. Mais on n'y croit pas trop... alors on a mis le funérarium à côté. 

Avenue de la Magdeleine, Thouars.


jeudi 9 mars 2017

Le blues de la zone bleue



à retrouver dans La Gamelle

mercredi 8 mars 2017

Enfin la vérité sur les sous-préfets extraterrestres

Depuis longtemps on se demande si les sous-préfets sont des extraterrestres qui sucent le cerveau des gens avec une paille. Rumeurs infondés et fariboles, s'exclament en chœur l’État et ses serviteurs. Mais ça, c'était avant. Avant la maladresse, que dis-je la maladresse, la grosse bourde commise par la préfecture des Deux-Sèvres, ce mardi, à la mairie de Thouars, dans la salle des mariages, devant un parterre de témoins.

Voyez plutôt cette photo diffusée par la Préfecture elle-même et que le Café de la Ville publie avec fidélité, sans modification aucune, sans trucage ou autres (vous pouvez d'ailleurs vérifier par vous-même sur le compte Twitter de la préfecture). 

Observez bien la photo. A droite Bernard Paineau qui s'applique à écrire son nom, à gauche Patrice Pineau qui voudrait en faire de même mais ne sait plus comment il s'appelle, et au centre, le sous-préfet.

Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Sce : https://twitter.com/Prefet79/status/839063492716023809

Au-dessus des mains du sous-préfet, que voit-on ? Un cercle de 10 lumières en vol stationnaire. Et ces OVNIs semblent guider les mains du sous-préfet. Il n'existe aucune explication rationnelle à ce phénomène autre que l'entremise de puissances venues d'ailleurs. La preuve tant attendue est là sous nos yeux ! Enfin la vérité éclate au grand jour : les sous-préfets sont des extraterrestres et les élus sont leurs serviteurs dévoués.

D'ailleurs n'aviez-vous jamais eu l'impression que les gens qui nous gouvernent ne sont pas comme nous et qu'ils vivent sur une autre planète ? 


mardi 7 mars 2017

Rue sans issue ?


Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir, dit le proverbe. A Thouars on pousse le concept très loin, jusqu'à la rue du cimetière qui est en réalité... une impasse.

Ceux qui voudront aller au-delà le rencontreront, l'Au-delà, et finiront dans le cimetière de la Magdeleine, la seule issue qui vaille pour cette impasse.

Les seules "caisses" à aller jusqu'au bout de la rue sont en bois.

vendredi 3 mars 2017

Coup de sang

Vu place Saint-Médard, Thouars. Quelqu'un a perdu son sang froid.






mercredi 1 mars 2017

Te quiero conocer

Tu es en train de regarder un dessin animé, Le Chat Potté, film d'animation américain des studios DreamWorks, issu de la saga Shrek. Tu te laisses déjà gentiment entrainé par la musique, Rodrigo y Gabriela en tête, quand soudain tu entends quelques notes familières, et tu t'exclames : "Mince alors, les frères Martel !" Tu attends quand même sagement la fin du film pour en avoir la confirmation :

capture écran, générique du Chat Potté.
Las Ondas Marteles est le groupe monté par Sébastien Martel, Nicolas Martel et Sarah Murcia en 2004 pour rendre hommage au poète cubain Miguel Angel Ruiz. Les rythmes caribéens de cet album savent insuffler une douce et bienheureuse sérénité, c'est du moins l'effet que leur musique produit sur mes humeurs depuis plus dix ans qu'il tourne chez moi, régulièrement, souvent même. Un des meilleures albums "locaux". A écouter d'urgence si d'aventure vous ne connaissiez pas encore.





Quelques années après "Y Despues de todo", ils ont sorti "On da Rocks". 
Petite session Au Café des Arts :


vendredi 24 février 2017

Un ravalement de façade

Le concours des maison fleuries, c'est ringard. Le café de de la ville lance le concours de la meilleure décoration de maison, nouveau concept en vogue.

Et le prix 2017 est attribué à une maison de la rue Ricard (voir ci-dessous). Sa façade offre aux yeux amusés des passants une formidable scène animée intitulée "Faux chats vs vrais pigeons". On notera l'effort d'avoir réhabilité une façade maculée de fientes en un spectacle digne des meilleurs jeux vidéos (on pense à Kitten évidemment). La rue Saint-Médard, avec son faux coiffeur, peut aller se rhabiller. 

A ce jeu malheureusement, ce sont toujours les pigeons qui gagnent, parce que, souvenez-vous, ils sont chiants par nature,

cliquer pour agrandir
Au hasard de la rue Ricard, Thouars

Photo NR (sa)



mardi 21 février 2017

J'en suis !




Vu place Berton, dans La Gamelle



jeudi 16 février 2017

Rescapés

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

mardi 14 février 2017

Gribouillis en passant



avec le concours précieux de Balthazar qui, lui, sait dessiner les rugbymen.

à retrouver dans La Gamelle



vendredi 10 février 2017

Un conte de fées

Vu, place du Boël, Thouars, 09 février 2017



jeudi 9 février 2017

Pourquoi faire simple ?

Pôle Emploi cherche un emploi pour Pôle Emploi, vous serez employé à chercher des emplois.

Qualité requise : savoir chercher un emploi. Ce qui est le cas des 500 inscrits de moins de 25 ans présents sur les listes de Pôle Emploi dans le Thouarsais-Loudunais. Ils devraient donc avoir l'embarras du choix. Mais non, ils attendent que quelqu'un postule.

Annonce repérée sur Twitter par Lours. Merci ;)

mercredi 8 février 2017

Un bigorneau qui parle

J'étais tranquillement en train d'arpenter les escaliers qui mènent à la tour Prince de Galles quand soudain j'ai entendu "Aïe !" Je me penche et je vois alors un fossile qui s'énerve : "Hé oh, pourriez faire gaffe où vous mettez les pieds ?
- Mais... mais, réponds-je un brin décontenancé, vous êtes un caillou ! Et puis vous êtes mort depuis longtemps !
- Et alors ? Vous marchez sur les dépouilles de vos aïeux, vous ?

Il avait raison, ça ne se fait pas. C'est terrible d'avoir tort face à un caillou, ça oblige à formuler des excuses auxquelles on ne croit pas vraiment. On y cède toutefois pour préserver les apparences et un minimum de courtoisie.

S'en est suivi un silence gêné car très long, vraiment très long. Aucun d'entre nous n'osait faire la conversation, un peu comme avec le coiffeur qui vous triture les cheveux dans une proximité qui touche presque à l'intime, et on sent qu'il faut parler, que c'est intenable... Les coiffeurs savent cela, le mien finit invariablement par me parler de mes vacances. J'hésitais... et puis je m'y suis risqué :

- Vous partez en vacances cette année ? demandai-je.
- Non, je suis coincé à Thouars. 
- Le travail, je suppose ? 
- Non, la pierre, Ducon.  
Bien qu'il m'eût bassement injurié j'étais heureux de cette familiarité nouvelle qu'il me témoignait. Elle en annonçait d'autres et, du rapprochement, j'imaginais qu'en sortiraient quelques confidences. Ce fut le cas. 

- Et toi, tu vas où en vacances ? me demanda-t-il.
- La Tranche, répondis-je.
- Connais pas.  
- C'est au bord de la mer.
- Mais on y est déjà au bord de la mer, l'océan Thétys même.

C'est alors que je compris que mon compagnon en était resté au Toarcien, forcément. Il y a 180 millions d'années...
 


J'ai dû lui raconter l'Histoire, celle avec un H majuscule, lui expliquer l'océan Atlantique, la séparation de l'Afrique et des Amériques, puis que la mer s'était retirée, qu'elle avait laissé derrière elle des cailloux dont on se sert aujourd'hui pour faire des marches d'escalier. Lui, c'était du grison de Vrines, ai-je cru bon de préciser. Il le prit pour une insulte et m'appela de nouveau Ducon. Ce ne pouvait pas être là une coïncidence mais plutôt le surnom qu'il souhaitait me donner ; on était devenu potes, je crois. Il n'empêche que la nouvelle a failli l'effondrer et s'il n'avait pas eu un cœur de pierre, il en aurait pleuré.

La vie au Toarcien. © CIGT
- Merde ! lança-t-il. L'océan, la plage, le soleil, les plésiosaures en bikini... disparus ! Ah tu sais quoi, Ducon, hé bien le Thouarsais n'est plus ce qu'il était, il ressemble au graniteux de Bressuire, tout rugueux et tout froid.
- C'est quand même pire là-bas, ajoutai-je pour le rassurer.

Il rit, c'était un point commun qu'on avait. Je compris alors que la guéguerre bressuiro-thouarsaise était vieille comme le monde. Lui non plus ne savait pas comment elle avait commencé mais il était certain que le granit et le calcaire ont des mentalités si différentes qu'ils ne pourront jamais se comprendre*.


Plus tard, quand j'expliquai cette anecdote au Dr Lafon, il eut l'air dubitatif, ou plutôt méditatif. Il fallut ensuite six ans de cure pour me "soigner" comme disent les médecins. Le résultat leur convient : ils ne me voient plus parler aux cailloux (ce qui les rassure), et moi je ne réponds plus quand l'un d'entre eux m'interpelle. Je suis guéri.


------------------------------
* Promis, un jour prochain, nous reviendrons sur les interprétations litho-psychologiques qui ont cours dans la région et qui font passer les astrologues pour des petits joueurs. 

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan