mercredi 12 octobre 2016

Les petits nids douillets

A quoi reconnaît-on la qualité d'une municipalité ? Assurément à sa capacité de rebondir après l'échec. En la matière la situation du lotissement des Beaux-Champs avait de quoi inquiéter ; seulement 5 logements construits. Fallait-il alors se résigner à voir s'envoler le rêve d'un "bois habité" comme l'appelait Emmanuel Charré, adjoint en charge de l'urbanisme ? Non non non, grommelait-on au sein du conseil municipal, on va le faire quand même.

C'est ainsi qu'est né le lotissement du parc Imbert. 13 logements très très très basse consommation, avec un très très très faible impact sur l'environnement, dans un espace très très très arboré. En somme, un "bois habité", comme promis.

Le lotissement du Parc Imbert !
Voilà de quoi faire taire les mauvaises langues qui n'ont de cesse de critiquer sans jamais reconnaître la qualité d'une équipe municipale dont l'audace tutoie le talent.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan