mercredi 21 septembre 2016

De Bilazais à Sainte-Verge

Ce n'est pas tous les jours qu'un écrivain se penche sur le Thouarsais, encore plus rare qu'il en tire une matière intéressante*. Et quelle matière ! La désolation des paysages. 
Copie d'écran du tierslivre.net, le site de François Bon
Il fallait oser révéler "le beau dépouillement nu du Thouarsais" ; François Bon s'y engage car il y reconnaît "l’abstrait qui devient miroir de soi-même".

Ce sont des photographies de Marc Deneyer qui déclenchent en lui une réflexion sur notre attachement à un territoire et ce sentiment d'"être en prise soudain avec l’impalpable qui nous fait reconnaître un paysage, le savoir pour sien". Voilà à quoi tient la fascination du vide, ce trois fois rien qu'on remplit de soi pour mieux s'y attacher. Plus loin, il cite Marc Deneyer qui évoque ainsi son travail :
"J’ai écarté certaines photographies où le ciel me paraissait trop spectaculaire, trop romantique […] Même dans un paysage désolé, il y a toujours quelque chose qui se passe. Mais plus les paysages sont désolés, comme ces grandes plaines du Thouarsais, moins on s’y intéresse — jusqu’à ne plus les regarder. Elles parlent cependant tellement bien de nous-mêmes."
On aura rarement aussi bien parlé du Thouarsais, sans cliché, sans carte postale, sans éléments de langage.


Le texte est à lire ici :  http://www.tierslivre.net/spip/spip.php?article690



_________________________
* Toutefois, Marguerite de Navarre y consacre une nouvelle de l'Heptameron dans laquelle elle moque les mœurs des cordeliers, Rabelais tourne autour, Victor Hugo en dit deux mots et Balthazar Forcalquier en fait des livres.

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan