vendredi 11 septembre 2015

Vous avez reçu un message

Dans sa lettre du mois de juillet, le préfet des Deux-Sèvres, Jérôme Gutton, nous informe de la mise en place d'un référent "politique de la ville" contre la délinquance afin, je cite, "d'améliorer le lien de confiance police-population". Le préfet prend soin de nous indiquer que le fameux référent peut être contacté sur "une boîte mail fonctionnelle". Merci pour la précision ! Manquerait plus qu'elle ne soit pas fonctionnelle, cette boîte mail, ce serait le pompon, une bêtise sans nom, un amateurisme complet, un aveu d'incompétence crasse - oui, je sais, je m'emporte un peu et j'en profite car, ironie du sort, l'adresse  ddsp79-cohesion-police-population@inerieur.gouv.fr n'est pas fonctionnelle justement, à moins qu'il existe quelque part un ministère de l'Inérieur. La confiance police-population est en de bonnes mains.

extrait de La Lettre des services de l'Etat en Deux-Sèvres - juillet 2015.

Étant tout aussi intelligent que ces bonnes gens de la préfecture, j'ai cru bon de signaler le problème en adressant un courrier à l'adresse en question.

Mon cher préfet, -  vous permettez que je vous appelle Mon cher ?

J'ai un peu hésité avant de vous écrire car je vous sais prompt à collecter des informations personnelles pour la sécurité de l'Etat, mon cher Gutton - vous permettez que je vous appelle Gutton ? Pour peu que je glisse malencontreusement des mots-clés tels que "attentat", "merguez", "c'est plutôt joli la Syrie à l'automne", "je ne me suis pas rasé depuis une semaine", me voilà cuit, fiché par vos services. Je vais donc faire attention à ce que j'écris, mon cher Jéjé - vous permettez que je vous appelle Jéjé ?    

Tiens, d'ailleurs, et au delà de la caricature, je viens de me rendre compte qu'associer "attentat" et "préfet" dans un même texte pourrait véritablement vous alerter, mon cher préfou - vous permettez que je vous appelle préfou ?  Ouh là, du coup je m'arrête tout de suite ; et puis ça tombe bien, l'heure du repas arrive, je file manger un kebab euh... je voulais dire un sandwich avec du jambon. Vive l'Etat ! Vive la confiance police-population !

              Bisous, 

  lucas                     



3 commentaires :

Dadu Jones a dit…

Limpide...!

Helen Devries a dit…

Je vous apporte des oranges...

C Lucas a dit…

Oh merci Helen, je savais que je pouvais compter sur le soutien des amis.

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan