vendredi 24 avril 2015

Ne perdons pas espoir


La première mention de "Thouars" dans les annales date de 762, quand Pépin le Bref, roi des Francs en guerre contre le Duc d’Aquitaine, a détruit le château de Thouars. A cette époque Thouars était non seulement rattachée à l'Aquitaine mais encore son château était le plus fort de l'Aquitaine. ("Thoarcis castrum, quo in Aquitaniâ firmior non erat").

Voilà, il n'y a plus qu'à en revenir aux sources et on pourra figurer en bonne place à côté de Bordeaux (à défaut on pourra toujours s'en moquer). Notre château actuel a d'ailleurs tout le potentiel pour ce faire comme en témoigne encore le récent reportage que TF1 y a consacré. On devrait même imposer au futur Conseil Régional la définition suivante de l'Aquitaine :

"De Thouars à Saint-Jean-de-Luz, en passant par Bordeaux,
avec des morceaux de porcelaine à droite."

Le sacre de Pépin le Bref, en 754.

Nb : Vous l'avez peut-être noté, Pépin le bref, dont le nom déjà prête à sourire, s'appelait en latin "Pippinus". C'est drôle, c'est idiot, puéril, mais c'est drôle "Pippinus". "Au secours, au secours, il y a Pippinus qui nous attaque !"


0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan