vendredi 13 mars 2015

Le citoyen Lambda enquête - épisode 3

Résumé de l'épisode précédent :
C'est quand on croit que c'est simple que ça devient compliqué.

***
C'est sûr, le citoyen Lambda l'a entendu à la radio l'autre jour, les chiffres du dernier recensement de l'INSEE sont à prendre en compte depuis le 01 janvier 2015. Ainsi la population totale de Thouars est bel et bien de 9747 habitants. Il hurle de joie et de colère : "Ah ça y est, je les tiens, les élus abusent, ils nous volent, c'est un scandale, un scandale d’État ! 55,25% au lieu de 55%, ah! ah!  0.25% de trop ! Au moins dix euros par mois qu'il se met dans la poche, le maire. Ah il faisait le malin l'année dernière en annonçant qu'il avait baissé les indemnités de 30 %, il paraissait tout gentil et économe. Ah mais c'est que maintenant la ville a moins de 10 000 habitants, et il se retrouve au dessus du plafond. Au dessus de la loi !"

Le citoyen Lambda était encore tout à l'euphorie de sa découverte quand soudain, il s'inquiète, se rembrunit, et finalement s'effondre en découvrant sur son écran d'ordinateur que "il est prévu que le chiffre à prendre en compte pour calculer le montant des indemnités est celui de la population totale authentifiée avant le dernier renouvellement intégral du conseil municipal". Donc avant 2015, donc 10 230 habitants, donc la baisse démographique de Thouars n'a pas d'impact sur les indemnités des élus pour la durée du mandat actuel. Au final, le maire s'en sort indemne, on devra aussi reconnaître qu'il s'est aligné sur l'échelon inférieur, anticipant le déclin de la ville, à 10 euros près tout du moins.

Détail savoureux, quand l'indice 1015 augmente, l'indemnité des élus augmente automatiquement et cette fois-ci sans attendre le renouvellement intégral du conseil municipal. C'est beau non ? Ah les lois sont bien faites.

Le citoyen Lambda se sent soudain pris d'une grande lassitude, il jette un cachet d'aspirine dans un verre, il comprend qu'il vient de gâcher au moins quatre heures de sa vie en pure perte, il s'en veut un peu de s'être intéressé à la politique, c'est trop compliqué, il se dit qu'il devrait retourner devant sa télé beugler comme avant, c'était plus facile. Plus idiot mais plus facile.


Le lendemain, le citoyen Lambda va voir son médecin : 

- Docteur, je suis en pleine dépression. 
- Quels sont vos symptômes ? 
- J'ai mal à la tête, je dors mal, je n'ai rien le droit de faire, je perds mon temps, je n'ai qu'à réfléchir à des trucs très compliqués et qui ne servent à rien.
- Ouh là, si on vous contraint à être inactif, ça sent le harcèlement moral. Quelle est le nom de votre entreprise ?
- La Vème République, docteur. 
- Ah, je comprends mieux. Vous n'êtes pas le seul. Je peux vous prescrire une élection départementale, c'est une cure de trois semaines, ça peut servir de palliatif en attendant mieux. 
- Vous auriez pas de la démocratie directe ?
- Non, on n'en a plus depuis 2005, c'était le référendum sur la Constitution Européenne. Vu comment ça s'est passé, ils ne sont pas prêts d'y revenir. Sinon, vous avez essayé la "démocratie participative" ? Crottes de chiens, attelages de chevaux, garde-champêtre de pacotille, fabrication de posters ?
- Mettez-moi plutôt quatre boîtes d'aspirine.
- Va pour quatre. On se revoit dans un mois.

- FIN -

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan