jeudi 11 décembre 2014

Attention, ça va couper !

Le dernier bulletin municipal atteint des sommets de bêtise politicailleuse. 


L'encart réservé à l'opposition était visiblement trop petit - il doit sûrement être calculé au mm² près - et la dernière phrase a été suspendue en plein vol, clac ! On leur coupe le sifflet. Pratique mesquine s'il en est - peut-être ont-ils ri comme des gamins espiègles en le faisant ? 

L'affaire n'est pas d'une grande importance, on ne criera pas à la censure mais on lèvera les yeux au ciel, désespérés devant la puérilité des élus qui, rappelons-le, nous représentent (!) ou du moins arrivent à s'en convaincre.

L'affaire pourrait être drôle si elle n'était malheureusement récurrente et visiblement si bien ancrée dans les mœurs des édiles qu'aucun d'entre eux ne remarque à quel point cette guéguerre de bas étage les ridiculise. Pire encore, ils se moquent de nous car, sous couvert d'avoir joué un mauvais tour à leurs opposants, ils en oublient que le magazine s'adresse à des citoyens thouarsais qui auraient bien aimé lire l’argumentaire jusqu'au bout. Ont-ils seulement pensé à cela ? Non, ils s'en moquent éperdument car ils préfèrent et préféreront toujours se vautrer dans leurs petites chicaneries pathétiques ; c'est ainsi, ils appellent cela "faire de la politique".   

 Cliquer sur l'image pour l'agrandir

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan