mardi 4 novembre 2014

L'orchidée

Le nom scientifique de certaines orchidées se voit accompagné de la mention "Thouars". On peut toujours se demander ce que Thouars vient faire là-dedans et on sera bien déçu de la réponse : rien du tout. 

Prenons l'exemple d'aerangis citrata (voir ci-contre). "Thouars" désigne le découvreur de la plante, du moins celui qui en a fait la première description savante, en l'occurrence le botaniste Louis-Marie Aubert Du Petit-Thouars.

Fin du mystère. 

Non, chers lecteurs, je vous en prie, ne me remerciez pas d'avoir répondu à une question que vous ne vous étiez même pas posée et qui n'a, ne nous le cachons pas, que très peu d'intérêt si ce n'est un et qui légitime amplement la démarche : les fleurs de cette orchidée ressemblent à des ballerines ; c'est beau, très beau même, on dirait de la poésie. Et comme la beauté se justifie d'elle-même, en parler était donc indispensable.

Aerangis citrata (Thouars) © Ελληνική Εταιρεία Φίλων της Ορχιδέας (sa)


planche extraite de Histoire particulière des plantes Orchidées recueillies sur les trois îles australes d'Afrique, de France, de Bourbon et de Madagascar /par Louis-Marie Aubert Du Petit-Thouars.

Nb : on trouve évidemment des orchidées sauvages par chez nous, Ophrys apifera seligne par exemple : A la découverte des orchidées (dans la NR du 20/05/2014)

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan