jeudi 30 octobre 2014

D'un coup de crayon

Les plans des urbanistes révèlent parfois des aberrations, on mettra cet écueil sur le compte d'une déformation professionnelle qui leur fait confondre allègrement la carte et le territoire. Dès lors ils deviennent carrément dangereux ; ils vous feraient passer un boulevard au milieu de votre salon, entre le canapé et la table basse, sans même vous demander de lever les pieds. Mieux vaut se méfier de ces gens-là.

Or il s'avère que depuis quelques années déjà on planche sur le secteur nord-est de la ville, avec au menu la place de la gare, la gare touristique, les anciens bâtiments SNCF le long de la rue Waldeck Rousseau, le carrefour du Gamm Vert, l'extension de Talencia, le champ photovoltaïque, la rocade de Thouars etc. 

! Document exceptionnel ! - L'image ci-dessous, gentiment dénichée à la mairie, dévoile un plan d'urbanisme conçu en octobre 2011.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Capture d'écran montrant le plan de référence Nord-Est tel qu'il était en 2011.
Qu'apprend-t-on de beau ?

Par exemple on entrevoit un projet de prolongement du boulevard du 8 mai vers les Champs Proust avec une emprise envisagée pour traverser la gare de triage et rejoindre le rond-point du Mac Do. Là, pour le coup, ce projet est mort-né car le chemin des Champs Proust vient tout juste d'être déclassé et vendu à la Com'Com pour l'extension de Talencia, il n'y a donc plus de quoi fabriquer une route à cet endroit. Ce qui suit est en revanche encore faisable.

Rue du Soc, on s'aperçoit que les jardins familiaux n'existent plus, ils ont été remplacés d'un coup de crayon par des habitations. Poireaux, patates et salades passés à la moulinette, un vrai carnage.

Plus dramatique encore, l’aménagement à l'est du boulevard de Helensburgh (en face du boulodrome). Sur le plan, c'est tout beau et fleuri, sauf qu'à y regarder de près les maisons aujourd'hui existantes ont tout bonnement été gommées. Hommes, femmes et enfants passés à la moulinette, un vrai carnage.

Conclusion : Avec les plans on a le droit de faire n'importe quoi, y compris un tremplin géant au milieu de la ville (cf Plan d'accès... de folie). Je ne suis donc pas plus fou qu'un urbaniste lambda.


Habitants en sursis (?), bd de Helensburgh.


1 commentaires :

Balthazar Forcalquier a dit…

Sapristi ! Le passé est plein de surprise !

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan