mercredi 24 septembre 2014

Playmobil, en avant les histoires !

Vous ne le croirez jamais, le commissariat de Police est en vente sur leboncoin.fr.

copie d'écran du site leboncoin.fr [voir la page d'origine ici]
L'annonce a été mise en ligne par un certain "al" et on peut se demander s'il ne s'agit pas du pseudonyme de Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur et seule personne habilitée à vendre un commissariat dans ce pays. Contacté par nos soins, celui-ci a démenti : 

"Les services du ministère de l’intérieur n’ont jamais eu connaissance de l’existence d’un tel projet, ce ne peut être qu'un canular. Je veux, à la suite de cette précision, appeler chacun à la responsabilité, dans le contexte particulier et grave des risques terroristes qui menacent notre pays. Diffuser de fausses informations, en faire des titres et des manchettes qui donnent corps à cette peur, c’est une manière de tomber dans le piège que les terroristes nous tendent. Par ailleurs, mon pseudo sur Internet c'est CaCaz, ce qui doit couper court à toutes polémiques".

A peine rassuré par la déclaration du ministre et devant la menace régulière de fermeture qui pèse sur le commissariat de Thouars, une vérification sur le terrain s'imposait. Et là, surprise ! C'est bien notre commissariat, il n'y a pas de doute.

image extraite de Google Street View, rue Camille Pelletan, Thouars.

Tout d'abord atterrés de se voir bradés pour 50€ (voir photo ci-contre), les policiers se sont rapidement remis sur pied pour dénouer les fils de cette sombre histoire. Par chance, les recherches se sont révélées plus faciles que prévues, le vendeur ayant joint à l'annonce son numéro de téléphone portable. Aussitôt le malfrat géolocalisé, les policiers thouarsais se sont lancés à sa poursuite à bord de leurs "voitures avec lumière". C'est finalement sur la commune de Louzy que l'interpellation s'est déroulée.
photo de l'arrestation du vendeur de commissariat, dans la plaine de Louzy.
L'histoire aurait pu trouver là son épilogue mais, comme toujours dans les histoires de Playmobil, c'était sans compter sur un énième rebondissement. Ainsi on apprenait dans la soirée que le malfaiteur avait réussi à s'échapper de sa cellule et avait pris la fuite par les airs grâce à l'aide opportune d'un hélicoptère de Police qui passait par là. D'aucuns s'en sont étonnés et ont suspecté quelques complicités en hauts lieux car la vente en douce du commissariat en aurait, dit-on, arrangé plus d'un au ministère.



!! EXCLUSIF !! (mise à jour)

Le malfaiteur était bel et bien Bernard Cazeneuve. Nous avons pu nous procurer un enregistrement réalisé par une caméra de surveillance lors de l'évasion, celui-ci ne laisse aucun doute quant à l'identité du fugitif. Tout s'éclaire enfin, la vente du commissariat, les dénégations virulentes du ministre, l'hélicoptère venu le libérer... Heureusement le plan machiavélique a été déjoué, le commissariat est une nouvelle fois sauvé, mais pour combien de temps ?




----------------------------------------------------

Moralité de l'histoire : il faut toujours se méfier des gens capables d'écrire des bouquins dont on ne comprend même pas le titre, déjà ça sent l'arnaque.


La responsabilité du fait des produits en France et en Europe,
 Bernard Cazeneuve, Ed. Dunod, 2004
(ceci, contrairement au reste, est véridique.
Pire encore, ce titre doit avoir du sens, mais où ? Et pour qui ?
Pas pour nous, en tout cas)

1 commentaires :

Balthazar Forcalquier a dit…

Et pourquoi super Duhomard n'est pas intervenu ? Il était en vacances à Bressuire ou quoi ?

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan