jeudi 12 juin 2014

Un état d'âme

Ne nous y trompons pas, il existe deux sortes de tags, les premiers sont des signatures idiotes boursouflées d'ego et qui répandent leur niaiserie partout avec la prétention stérile de "marquer le territoire" - les chats en font autant, ils pissent partout pour laisser leur odeur.

Les seconds disent quelque chose, souvent peu de choses et même trois fois rien, mais on y perçoit déjà une voix et qui nous interpelle car ils s'adressent bel et bien à nous, les passants. Ceux-là sont intéressants.
 
ICH BIN MÜDE ! peut-on lire sur une vitrine désaffectée de la rue Porte de Paris.

Ah un tag en allemand ! Voilà qui nous change du sempiternel english. Et que dit-il ce tag ?

"JE SUIS FATIGUÉ"

sur fond de blanc d'Espagne.
Mais de quoi est-il fatigué et pourquoi éprouver le besoin de l'étaler ainsi ? Et qu'aurions-nous donc à faire de ses états d'âme, à lui ou à elle ? N'est-ce pas plutôt un appel désespéré, une plainte, un cri ; cela restera un mystère mais un mystère qui nourrit l'imagination et tant pis pour la vérité ! Alors ce sera le Ich bin müde de Rio Reiser, un chanteur allemand des années 70-90, une ambiance de fin du monde et un hymne désenchanté à la misère des sentiments.

                           Tout est ordures et cendres 
                           Tout est fumée et poussière
                           Tout est pièges et ruses
                           Je suis fatigué



0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan