vendredi 6 juin 2014

Le Dauphin

Décernons aujourd'hui la palme du plus vieux troquet de Thouars encore en activité.

carte de Cassini, vers 1780
Et c'est Le Dauphin qui l'emporte haut la main. Vers 1780, Le Dauphin est mentionné sur la carte de Cassini, juste à l'extérieur des remparts et au-delà du champ de foire. A cette époque, Le Dauphin est une auberge et son nom fait référence à l'héritier du trône, le Dauphin de France donc. On comprend dès lors qu'avec la chute de la monarchie, le nom ne pouvait pas demeurer tel quel bien longtemps. Il semble pourtant qu'il ait subsisté jusqu'en 1811, époque à laquelle l'auberge a été rebaptisée Le Jeune Prince, ainsi que le raconte Alice Olivier-Laurendin :  
"A la naissance du fils de Napoléon Ier, le Roi de Rome, il y eut à THOUARS une fête grandiose. Toutes les autorités civiles et militaires, sur l'invitation faite le 1er décembre 1811, se rendirent au lieu-dit La Vau, pour y planter quatre ormeaux formant les extrémités de deux rues, chacune de 18 arbres qui doivent former une allée depuis le grand chemin de SAUMUR jusqu'à l'Auberge du 'Dauphin'. Cette auberge changerait le nom qu'elle porte en celui du "Jeune Prince".

Ceci est extrait du procès-verbal du 1er décembre 1811, signé Louis RICHOU Maire, et Audebert Adjoint. L'allée qui doit être plantée le lendemain porterait le nom de "Roi de Rome" (aujourd'hui Pierre Curie). Mais il y eut Waterloo.... Ste-Hélène et "Le Jeune Prince" disparut au profit de l'ancienne appellation. Et c'est ainsi que l'on peut voir encore de nos jours, à la même place, un café-restaurant près du marché couvert, rebaptisé "Le Dauphin' sans en connaître l'histoire*. Et il m'arrive, en voyant le pauvre cétacé se balancer dans l'air au bout de sa potence, de penser à M. Louis RICHOU et à la fragilité du Souvenir."

Alice Olivier-Laurendin - Chroniques familiales Thouarsaises, 1983. http://www.poisot.fr/thouars/thouars02.html

* Sur ce point, Alice Olivier se méprend car chez les Poirier on connaît très bien l'histoire ancienne du Dauphin, en témoigne le croquis ci-dessous affiché dans le bar, et c'est d'ailleurs un régal d'écouter Nadine en raconter l'histoire, l'écouter raconter n'importe quelle histoire d'ailleurs.
Dessin représentant l'extérieur de Thouars vers 1789
Il faut ajouter que Le Dauphin a dû porter un autre nom encore, Le Lion d'or, c'est du moins ce que mentionne le cadastre napoléonien de 1825 (ci-dessous). On peut supposer qu'avec la chute de Napoléon en 1814, Le Jeune Prince n'était plus également un nom de circonstance, il aura été remplacé. [Correction : le cadastre se méprend, le Lion d'or était bien une auberge mais celle-ci se situait au niveau de l'actuel théâtre]
Cadastre napoléonien, 1825
On pourrait dès lors penser, à l'instar d'Alice Olivier-Laurendin, qu'il est bien loin le rapport entre le dauphin d'aujourd'hui qui se balance dans l'air au bout de sa potence et l'héritier du trône de France. Quoique, pas tant que cela... Si le Dauphin de France tient bel et bien son nom à l'origine du seigneur du Dauphiné et qu'on appelait "le Dauphin", il a très vite arboré comme emblème un dauphin, le titre "dauphin" ayant la même étymologie que l'animal du même nom. Notre Dauphin thouarsais en aura fait de même, sans le savoir.


armoiries du dauphin de France (sce : wikipedia)
Le Dauphin aujourd'hui

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan