vendredi 23 mai 2014

L'article 35

Sur la porte du local des syndicats, dans la rue Denfert Rochereau, on annonce clairement la couleur :



La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1793 forme la première partie de la Constitution de l'an I, cependant cette dernière n'a jamais été appliquée, Robespierre lui ayant préféré le régime de la Terreur, elle n'a donc jamais été reconnue. 

Le fameux article 35 est le dernier de la liste et fait office de garde-fou, ce qui semble logique, dès lors que le peuple délègue ses pouvoirs à un gouvernement, celui-ci est tenu de ne pas les utiliser contre le peuple. Si l’État s'y risque, il devient de facto illégitime, d'où le devoir d'insurrection. Cette disposition n'existe pas non plus de nos jours, c'est dommage, ce serait au moins faire preuve et de responsabilité et de courage. Qui plus est, un État qui connaît ses limites et les assument, c'est un État lucide. Mais ça n'existe pas, je vous dis... 

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan