mardi 15 avril 2014

Le coup du chapeau

Émile Diacre profitant
d'un socle qui traînait
par là pour se statufier
 de son vivant,
place Flandres-Dunkerque.
- coll. Daniel Fouchereau (sa)
Si vous le voulez bien - de toute façon vous n'avez pas vraiment le choix - remontons le temps jusqu'en 1935. A cette époque le journal Ouest-Eclair consacrait une série d'articles intitulée Leur violon d'Ingres à des personnalités du Thouarsais en leur demandant de dévoiler quel est leur violon d'Ingres, justement. Il semble que les anecdotes ainsi recueillies aient été d'un banal affligeant, allant de la pêche à la chasse tout au mieux. Puis vint le tour d'Émile Diacre, célèbre négociant en vins et spiritueux, et surtout inventeur de notre fameux Duhomard. On apprend ainsi quelques-uns des nombreux talents du bonhomme.

 02 octobre 1935, Ouest Eclair

Pour ceux qui ne connaissent pas le trut (ou tru), il faut préciser que c'est un jeu de cartes où l'on passe son temps à mentir, il serait d'ailleurs suicidaire d'être sincère, vous perdriez à tout coup. Voilà pourquoi ce jeu plaisait tant à notre ami Émile. 


***

Pour le plaisir et dans la même édition du 02 octobre 1935, "on apprend que depuis quelques temps, une construction est en cours, à droite du pont [de Vrines] [...] C'est, nous dit-on, une blanchisserie moderne, paraît-il un modèle du genre".

Pour une fois, voilà un on-dit qui a fait date.


 02 octobre 1935, Ouest Eclair

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan