dimanche 27 janvier 2013

L'enfance de l'art

Ces temps-ci (et jusqu'au 10 mars), la Chapelle Jeanne d'Arc accueille une expo de Sophie Hurié où l'on reconnaît un matelas de fakir géant ; cependant toute interprétation autre que celle-ci est également acceptable. C'est ce qui est pratique avec l'art contemporain, on peut en dire ce qu'on en veut, on a toujours raison de penser ce qu'on pense, surtout quand on voit ce qu'on voit.

Et ce jour-là, dans un coin de la chapelle, traînaient au sol quelques peintures à la gouache. Une classe scolaire était venue visiter l'expo plus tôt et les gamins avaient eu le droit de repeindre la chapelle. Quelle chance ils ont, les enfants ! Les adultes, on ne leur propose jamais de s'amuser ainsi.   


Qui plus est, il faut souligner l'intuition merveilleuse de leur jeune âge car il se trouve qu'au Moyen-âge, comme sur leurs dessins, les façades de certains édifices religieux étaient peintes de couleurs bigarrées. Le résultat est aussi impressionnant si ce n'est qu'à l'époque ils ne débordaient pas.

La chapelle Jeanne d'Arc. Montage photo d'après le dessin d'un enfant.
Illumination de Notre Dame La Grande, à Poitiers, recréant les peintures d'antan.
    

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan