mardi 30 octobre 2012

Sisyphe au travail

Certaines mauvaises langues prétendent que les travaux prennent du retard à tel point qu'on n'en voit jamais le bout. Et les panneaux de signalisation leur donnent raison. On a beau y regarder de près, le chantier n'avance guère avec les années.    



Les hommes passent mais le maudit tas de terre demeure. Un jour, c'est sûr, ils en viendront à bout. Courage!

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan