samedi 5 mai 2012

Explication de texte


Avant/après.
Parfois il faut savoir prêter attention aux nuances de la langue française. À propos de la réfection de la rue de la Trémoïlle, on a pu lire dans La Nouvelle République que "deux voitures ne pourront donc absolument plus se croiser. Celles qui rouleront en direction du château auront la priorité et des espaces de courtoisie permettront à ceux qui arrivent en face de se rabattre, pour une circulation alternée. Trente-six places de stationnement seront matérialisées le long de la voie, soit l'équivalent de ce qui est aujourd'hui utilisé" (Sce : NR 28/04/12). La dernière phrase pourrait laisser penser qu'on préservera le même nombre de places de stationnement. Et pourtant non, "équivalent" ne signifie pas "identique" mais plutôt "pas tout à fait autant". Et "ce qui est aujourd'hui utilisé" est à différencier de "ce qui est aujourd'hui utilisable". Ainsi de quarante places environ, on passera à trente-six ni vu ni connu. Voilà qui est plus en accord avec la politique générale de la ville mais il semble qu'il ne fallait pas hurler sur les toits qu'on enlevait encore quelques places de stationnement dans le centre ancien. On aurait toutefois pu s'en douter sans de tels détours ; pour créer les "espaces de courtoisie", il faudra bien rogner sur les places existantes.   

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan