mardi 17 avril 2012

Voter blanc, voter nul, mais voter quand même

Le cérémonial d'une élection laisse peu de place à la franche rigolade, le sérieux y est dicté par la solennité du moment : le citoyen tenant dans sa main le destin de la nation. Ainsi, on se doit d'y garder une attitude digne, on évitera d'esquisser une arabesque, un dunk, ou un cri de victoire en glissant son bulletin dans l'urne ; on pourra tout de même placer un pas chassé si on le souhaite, pour peu qu'il soit discret. Dans toute cette histoire, les seuls qui ont le droit de se marrer sont ceux qui ont décidé de voter blanc ou nul * car, quelque soit leur bulletin, celui-ci ne sera pas pris en compte. De cette brèche naît une étincelle d'espoir pour l'humour toujours prêt à bondir dès que l'occasion se présente. Ceux qui sont déterminés à voter nul mais qui demeurent néanmoins pétrifiés par l'angoisse de la feuille blanche sauront trouver ci-dessous un peu de réconfort.

planche n°1

1. Bien que son vote ne soit pas pris en compte, l'électeur tient à rappeler qu'il s'est "quand même" déplacé.
2. Morale d'ivrogne.
3. Sans poux, point de dépouillement (dessin extrait de Histoire générale des insectes, Jan Swammerdam , 1682)
4. Référence et hommage au "Front de Libération Du Homard" qui sévit dans nos rues en septembre de l'an 2000 à l'occasion du référendum sur le quinquennat.


planche n°2

1. Vous pouvez toujours essayer d'engager la conversation avec vos dépouilleurs.
2. Idem, version "jeune".
3. Quelques encouragements sauront être appréciés.
4. Le code électoral précise que les bulletins nuls sont annexés au procès-verbal (art. L66) au contraire des bulletins exprimés qui, eux, sont détruits après le dépouillement.


planche n°3

1. Oser le décalage avec une citation de La guerre des boutons qui prend ici tout son sens.
2. Oser l'absurde avec une citation de Starwars.
3. C'est en demandant du "Hollande" à votre épicier que vous comprendrez votre erreur. Et vous aurez l'air malin en vous pointant au pique-nique avec 2 kg de mimolette sous le bras.
4. Mais bien sûr...


_________________________
* En 2007, au premier tour de l'élection présidentielle, ils étaient 87 à Thouars, soit 1.50% des votants. Dans l'ensemble du département, 5157, soit 2.20% des votants.

3 commentaires :

Anonyme a dit…

Très joli choix offert, merci Lucas.
On peut aussi voter noir " vive l'anarchie!"
Balthazar

the fly in the web a dit…

Ou un peu de Brassens, peut-etre....
'Quand on est con, on est con'....

Anonyme a dit…

Marine Le Pen

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan