lundi 9 avril 2012

Savez-vous planter des lampadaires à la mode de chez nous ?

Les urbanistes sont d'étranges personnes passionnées par la perfection, ils ne leur viendraient pas à l'idée d'insérer volontairement dans leurs travaux quelque défaut au risque de se voir taxer d'artistes, ce qui est une insulte très mal vue dans le métier. C'est la raison pour laquelle ils vénèrent les lignes droites, justement parce qu'elles sont droites. Elle est rassurante la ligne droite ; de mémoire d'urbanistes on n'a jamais vu une ligne droite faire un pas de côté pour le plaisir ou bien tituber de s'être un peu trop enivrée ; elle est l'assurance d'un travail bien fait. Il suffit de la tracer sur un plan à l'aide d'une règle, puis de reporter cet alignement sur le terrain, c'est ainsi qu'on plante les lampadaires dans nos contrées, Voyez plutôt le résultat :
Certes il aura fallu raboter une tuile mais notez bien que ce n'est en rien la faute du lampadaire mais celle du mur qui a eu la mauvaise idée de ne pas être perpendiculaire au sol, lui, cet imbécile de mur qui n'a rien compris à l'urbanisme. Et puis, ça n'est qu'une tuile légèrement rognée, ce n'est pas comme si on avait transpercé un toit non plus :

Thouars, rue Jules Michelet

0 commentaires :

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante "Commentaire"
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo via Nom/URL dans cette même liste.
3) Et cliquer sur Publier.

 
Copyright 2009 Le café de la ville . Powered by Blogger Blogger Templates create by Deluxe Templates . WP by Masterplan